jeudi, février 22, 2007

Nessintime..

Ma petite demeure sera en mi-cercle
Une langue ligne droite comme repère
Et plein de fenêtres
Tant pis pour le coucher de soleil, le lever est nouveau jour..

Un style français d’un autre siècle
Un toit vertigineux et de faux plafonds lumineux
Non
Pas d’art, pas de rideaux, pas de couleurs
Rien à cacher ni à immortaliser ni à imposer !!

Il fera noir parfois,
Ce n’est guère mystère !

Notre architecture est bien plus hospitalière dis-tu ?
Notre, leur, cette.
Je ne suis pas d’ici, le sud est ma patrie
Une demeure berbère

Demeure pour accueillir,
Demeure ayant fait fuir ?
Le centre du monde sera meilleur !

Le monde a besoin de plus qu’une demeure..
Tais-toi !
« Grande chambre » serait plus intime
Les portes fenêtres bannissent l’égoïsme.

Et si nombreux..
A en rater un regard ??

Un merci de tes hôtes,..
Quelle honte !
Mon paradis
Mon cœur en offrande
Ce « mon » si bas !

Personne pour m’y convier si je m’en détache..
Egocentrique..
Je ne suis pas Dieu !!


Ps: Vous êtes tous invités les zouzounets ;)

12 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

Merci pour l'Invit. J'ai cherché, j'ai pas trouvé une descritpion de la porte d'entrée

Ness a dit…

> témaraire v4.3: les portes fenêtres seront toujours ouvertes mon cher!

Anonyme a dit…

Il exploite le charme de son épouse pour obtenir un prêt de 600 mille dinars

Qui peut aider ce couple à faire fortune si ce n’est ce banquier trop naïf pour éviter de tomber dans le piège de l’avidité? Résultat: le banquier a perdu son travail et s’est trouvé en plus impliqué dans une affaire de détournement de fonds...

Tunis - Le Quotidien

L’atelier qu’il exploitait avait besoin d’un coup de neuf. Les machines ont vieilli et la production de ce fait a considérablement diminué. Il fallait ainsi investir pour remettre sur pied ce projet lancé il y a quelques années dans des conditions plutôt difficiles. Pourtant, il a réussi à se faire un petit nom sur le marché des pièces de rechange.

En effet, depuis qu’il a obtenu ce contrat avec les Français, les commandes sont de plus en plus importantes. Alors, l’atelier fonctionnait à quatre cents à l’heure.

A la longue, les machines ont vieilli au point qu’il n’arrivait presque plus à honorer ses engagements. Du coup, il s’est retourné vers son banquier pour lui demander son aide.

Il faut dire qu’il n’était pas tout à fait sûr d’obtenir ce prêt. Car tout simplement, il ne possédait pas une hypothèque. Comment, alors, contourner la loi? Il fallait tout bonnement, mettre le banquier dans la poche.

Il procéda, alors, de la manière la plus simple à savoir inviter son banquier à un dîner bien copieux. Contre toute attente, il ne trouva aucune difficulté à le convaincre pour qu’il accepte cette invitation. Les deux hommes se rencontrèrent , ainsi, dans un restaurant de la place.

Ils parlèrent pratiquement de tout, sauf des affaires. Ce fut justement l’occasion pour se connaître. Dans la foulée, les deux hommes découvrirent qu’ils ont tout en commun. Bons vivants, ils aiment la bonne bouffe, les soirées arrosées et surtout les femmes.

Ils se quittèrent dès lors, non sans se donner rendez-vous. Seulement, cette fois-ci, le banquier était bien gâté puisqu’il a été convié à une soirée qui devait voir lieu chez son client. Et là, la surprise était de taille. Non seulement, il a été bien servi, mais il a été, également, tout au long de la soirée entre de bonnes mains. L’épouse de son client n’a rien laissé au hasard. Bien que bien servie par la nature, elle n’a pas raté son passage chez son esthéticienne qui a réussi à mettre en valeur ses traits afin qu’elle mettre le feu dans les cœurs les plus froids.

Bien enveloppée dans un décolleté en soie, elle sortait tout droit d’un magazine de charme. En un clin d’œil elle a réussi à séduire le banquier au point que celui-ci voulait prolonger la soirée au maximum.
D’ailleurs, en quittant les lieux, il n’avait qu’une seule idée en tête à savoir revenir coûte que coûte afin d’admirer davantage la grâce et la beauté de la maîtresse des lieux.

Bien évidemment, son client n’avait pas besoin d’un dessin pour comprendre que le banquier avait mordu à l’hameçon. Une semaine après, il remit le compteur à zéro et invita le banquier une seconde fois. Cette fois-ci, le trio se rencontra dans un restaurant et pour cause.

En effet, de cette manière, l’épouse pouvait pousser les choses à leurs extrêmes. Justement, le mari avait le loisir de se retirer quand bon lui semble pour donner l’occasion à sa femme de mettre la pression davantage sur le banquier. Ainsi, et tout au long de la soirée, le client trouva à chaque fois un alibi pour se retirer et laisser seule sa femme et le banquier.

Non sans être un Don Juan, le banquier a trouvé presque le terrain préparé pour aborder la jeune dame. D’ailleurs elle lui a facilité la tâche en lui proposant de se rencontrer en tête-à-tête.

Ce premier rendez-vous ne prit pas beaucoup de temps pour avoir lieu. Les deux tourtereaux se rencontrèrent le lendemain même. Ensuite, les rendez-vous galants allaient se succéder jusqu’à ce que la demande du prêt fut acceptée. D’un montant total de six cent mille dinars, le prêt était assez important pour ne pas faire l’objet de quelques vérifications.

Ainsi, une commission bancaire chargée de valider les crédits a découvert que le dossier manquait d’une pièce assez importante à savoir l’hypothèque. Une enquête fut alors ouverte et qui a abouti à identifier l’auteur de cette défaillance.

Le dossier a été alors remis à la justice qui a conclu à un détournement de fonds.

H.M.

(Source : « Le Quotidien » (Quotidien – Tunis), le 21 février 2007)

Anonyme a dit…

Gabès Tué à cause d’une photo sur son portable

Tunis - Le Quotidien

Un jeune homme âgé de vingt-deux ans a trouvé la mort dans des circonstances dramatiques à cause d’une photo affichée sur l’écran de son portable.

En effet, la victime avait enregistré sur son portable la photo d’une fille de son quartier qui posait nue.

La nouvelle est parvenue au frangin de la fille en question qui a décidé de se venger. Alors, il s’est muni d’un couteau avant d’aller à la rencontre de la victime. Sans hésiter, il lui a asséné plusieurs coups le tuant sur le coup.

Sitôt informés, les agents de l’ordre ont entamé des recherches qui ont conduit à l’arrestation du meurtrier.

Interrogé, celui-ci a avoué les faits. Il a été écroué en attendant d’être entendu par un juge d’instruction.

H.M.

(Source : « Le Quotidien » (Quotidien – Tunis), le 21 février 2007)

Ness a dit…

> l'anonyme: Merci pour les info :))
Juste une petite remarque, alors pour le crédit sans hypothèque limite y a une petite relation avec ma demeure mais franchement pour l'histoire du portable :s, je vois pas trop le rapport!!

Anonyme a dit…

Tiens, mais t'as raison, j'ai même pas fais attention . Ouais mais enfin pour cette demeure là, je ne crois pas que tu es besoin d'un tel crédit . Je peus te la faire gratis . C'est un toit de chaume et des murs de terre glaise qu'il faut tasser pour rigidifier . Al mochkla, c'est le terrain . Ou est-ce que tu vas t'installer ? Il te faut un grand jardin fel ghabba ou dans un champs en pleine nature .
En tout cas, c'est une bonne idée .

ulyssen a dit…

ca ressemble etrangement a la maisson des hobbits dans le seigneur des anneaux :))) t'as vu le film ness ? ils contruisent leurs maison dans des collines avec pleins de fenetres et y invitent tout leurs amis !:)

elgreco a dit…

grande nouvelle

Tu n'es donc pas Dieu

Caramba!

Mia a dit…

Sympa ton chez toi...tu me fais une ptite place ? :)

erana a dit…

merci pour l'invitation!
une maison comme ca, kesk'il feraitt bon d'y passer un tit sejour pour oublier le lot de contraintes quotidiennes!
au plaisir

Ness a dit…

Vous y aura de la place pour tt le monde!! Alors n'hesitez pas :D!!
Ps: pour ulyssen: je crois pas connaitre le film.

3amrouch a dit…

de passage:

واحد سكران كان بيعاكس وحدة وحشة اوي بالليل..كان بيقول لها يا وحشة يا وحشة..قالت له يا سكران قال لها طب انا سكران حفوء بكرة وانتي!!!